Annette, qui nous a quittés le 2 novembre 2010, raconte sa jeunesse.

 Je suis née en 1935 à Montélimar
dans la Drôme aux 28 rue Maurice Meyer (ex rue Mercerie). Un très beau bébé, m'a raconté ma maman que je cite : « tu as poussé comme un champignon ». Pas de maladie autre qu'enfantine sans gravité majeure. J'aimais la compagnie et j'étais toujours entourée d'amis de classe ou de voisinage. À 7 ans, j'entre dans le scoutisme, les P.A. (Toujours ravi au retour des camps et demandant quand est-ce qu'on repart). Plus tard, je suis entrée chez les éclaireuses et j'ai fini comme cheftaine chez les louveteaux. Mon totem chez les éclaireuses était «chanterelle».
annette sur la moto

 J'aimais beaucoup les fêtes, les manèges des fêtes foraines, les feux d'artifice et tout ce qui était festif. Je sortais beaucoup avec mes amies qui aimaient mes éclats de rire, mes fous rires qui parfois me faisaient remarquer (à l'école, dans la chapelle de Villemétrie). «Je ne t'ai jamais vue en colère» raconte ma grande sœur, «tu avais un caractère très agréable et très enjoué» rajoute mon grand frère. Avec Nicole, ma petite soeur, nous avons partagé des fous rires toutes les deux avec le grand-père qui n’était pas le dernier à faire des plaisanteries.

 

pépé  J'ai été en primaire à l'école boulevard du Fust à Montélimar, j'en ai un peu voulu à mon institutrice de CM1 qui avait transformé mon prénom d'Annette en Anne et qui s'obstinait à m'appeler ainsi, puis au secondaire (classes de sixième et cinquième) au collège rue Bouverie. J'ai poursuivi à l'école ménagère du Teil, tous les jours je m'y rendais en vélo avec mon amie Louise et j'ai passé mon CAP couture en 1952. J'ai quitté l'école assez tôt préférant de beaucoup une profession manuelle, la couture et la cuisine.

 

Je fréquentais une école professionnelle au Teil, j'apprenait la couture. Nicole était souvent mon modèle.

Je bénéficiais de beaux vêtements « faits main » raconte Nicole. Elle était douée, j’étais ravie. Même lorsque j’étais plus âgée, elle continuait à me confectionner des vêtements à ma demande ! Je me souviens d’un pantalon corsaire de couleur orangée pour partir en camp en montagne, j’étais ado. J’ai beaucoup apprécié ce pantalon et je l’ai porté longtemps.


      annette et famille  haut


 À la sortie de l'école du Teil ...suite


Roger jeunesse Annette, sa jeunesse Le Colombier Annette, la maladie d'Alzheimer
Roger comédien Annette, ma vie d'adulte La retraite La maladie d'annette l'hôpital
Roger à Paris Une vie à deux Le patchwork Contact
Les Comédiens de l'Étoile Maison d'accueil pour enfants